Startseite // Chaire parle... // Projets de recherche

Projets de recherche

SOCIETAS- Exercice de démocratie délibérative scientifique (2019-2020)

Le projet a comme finalité de contribuer à la compréhension des rapports que les résidents détenteurs de la nationalité luxembourgeoise ou non entretiennent aux identités, cultures & langues d’une part et d’autre part aux transformations technologiques, organisationnelles, légales et sociales du travail. Dans un premier temps, il s’agit de rendre compte de leurs perceptions des dynamiques sociolinguistiques et pratiques des langues au Luxembourg ; de recueillir leurs opinions sur l’immigration interne et externe à l’Union européenne et au Luxembourg ; d’établir leurs pratiques et consommations culturelles ; de relater les significations & constructions sociales collectives de l’identité au Luxembourg. Il s’agit dans un second temps d’analyser leurs compréhensions de la globalisation économique dans leur travail personnel et la vie de leurs entreprises et/ou établissements publics ; leurs perceptions et confiance dans la formation professionnelle ; leurs usages des langues au travail et les enjeux qu’ils sous-tendent ; leurs représentations et (dépréciations sociales) du travail et leurs conséquences sur le vote ; leurs appréciations sur les nouvelles formes du travail (travail à temps partiel, télétravail, secteur économie sociale & solidaire) et leurs conséquences sur la cohésion sociale, leurs opinions sur les réformes de l’Etat et de la fonction publique et leurs conséquences sur le vote. Il est le fruit d'une collaboration entre la Chaire de recherche en études parlementaires de la Chambre des Députés du Luxembourg et la société TNS-ILRES.

Mécénat de la Chambre des Députés du Luxembourg

 

 

STUDIALUX- Comprendre les valeurs au Luxembourg et en Europe (2019-2021)

Ce projet de recherche est  la partie luxembourgeoise de l’European Values Study (http://www.europeanvaluesstudy.eu) qui est un programme de recherche à grande échelle, transnational et longitudinal sur les valeurs humaines fondamentales administré depuis 1981. Il s’agit d’une part de rendre compte des éventuelles transformations des valeurs individuelles et collectives (et leurs conséquences en termes de cohésion sociale et de légitimité politique), d’obtenir des résultats de recherche ayant trait aux rapports à la démocratie, aux institutions et aux organisations de la société civile et de constituer une base de données socioculturelles, socioéconomiques et sociopolitiques sur les déterminants et les comportements politiques pour améliorer la prise de décision au Luxembourg. Il est le fruit d’une collaboration académique entre la Chaire de recherche en études parlementaires de l’Université du Luxembourg, la société TNS-ILRES. et l’Institut national de la statistique et des études économiques du Luxembourg.

Mécénat de la Chambre des Députés du Luxembourg et du Gouvernement du Luxembourg

 

 

LUXDEMO- The origins of democracy in Luxembourg (2017-2020)

The objectives of this project will constitute if attained a significant contribution to the advancement of Luxembourg studies. Since Luxembourg has been overlooked by the analysis on early and late democratization in Europe, the current project addresses this lacunae by seeking to establish a comprehensive causal account which will also contribute to the general field of research on democratization in political science. While the state of the art i Luxembourg studies would benefit from a first-time research shedding a new methodological and analytical light on a major phenomenon in the history of the country, the field of democratization will integrate a new case that might be potentially a deviant one: the paradox of combining a low popular contention with the development of a steady trend towards democracy. Inasmuch deviant cases lay the foundation to new conceptual understandings, the project would promote the generation of a new theory of democratization or the refinement/modification of existing ones. The whole framework is embedded in a comparative research design entailing a systematic comparison with another case of democratization: Belgium. Linking Luxembourg to both a major international field of research and a classical example of historical political development in the former Low Countries, will improve empirical knowledge about the social underpinnings of Luxembourg and its underlying dynamics of institutional change.

Mécénat du Fonds National de la Recherche du Luxembourg

 

 

PARREL - Religions, mouvements non confessionnels & parlements en Europe (2020-2022)

Dans une perspective comparative et institutionnaliste, le projet de recherche s’intéresse à l’état et à la nature des relations contemporaines entre les religions, les mouvements non confessionnels et les parlements et leurs éventuelles conséquences normatives et législatives. Six régimes politiques (France, Grèce, Italie, Luxembourg, Roumanie & Suède), en plus de celui de l’Union européenne, ont été sélectionnés du fait qu’ils incarnent les quatre modèles institutionnels de relations entre la Puissance publique, les cultes et les mouvements non confessionnels et de structurations de l’espace public dominants en Europe (la relation identitaire, la relation coopérative, la relation relativisée et la la relation de séparation et/ou de sujétion. Il est le fruit d’une collaboration académique entre l’Aristotle University of Thessaloniki, le Groupe sociétés, religions, laïcités de l’Ecole pratique des hautes études- Centre national de la recherche scientifique (France), du Département de Philosophie et de Sciences de l’Éducation de l’Université de Turin, (Italie), de la Chaire des recherche en études parlementaires de l’Université du Luxembourg, de la Luxembourg School of Religion & Society (Luxembourg) et de la Faculté des études européennes de l’Université Babes-Bolay (Roumanie), du Centre for Multidisciplinary Studies on Racism, Université d’Uppasla (Suède).

Mécénat de la Fondation EuroLex

 

 

 

Pour toute information complémentaire : demos@uni.lu