Startseite // FHSE // News & E... // COLLOQUE - Le malaise contemporain. Société et subjectivité dans la littérature française de 1990-2020

COLLOQUE - Le malaise contemporain. Société et subjectivité dans la littérature française de 1990-2020

twitter linkedin facebook email this page
Add to calendar
Veranstaltung: Donnerstag, den 02. Dezember 2021 10:00 - Mittwoch, den 03. November 2021 14:30
Ort: Institut Pierre Werner
28, rue Münster L-2160 Luxembourg

La littérature française offre un spectre tellement diversifié et étendu de nouvelles formes narratives expressives qu'un examen scientifique de celle-ci s’impose. Entre 1990 et 2020, une prise de conscience renouvelée de la pertinence sociale du récit se fait jour dans la littérature narrative française. Le retour conscient aux traditions narratives réalistes ou naturalistes du passé est frappant, tout comme le rééquilibrage des possibilités individuelles de développement données au sujet de l'écriture (ou du sujet narré) dans la société. Le malaise face à son propre présent – face à une société dans laquelle la catégorie du sujet qui se conçoit de façon autonome est soit complètement minée, soit hyperboliquement exagérée par rapport à l'impératif d'une vie réussie imposé par les médias et les mécanismes politiques – se tisse comme un fil rouge à travers les œuvres les plus diverses. S’y ajoute le fait que la position sociale et l'appartenance au groupe du sujet sont fragmentées.

L'éventail des expressions narratives de ce malaise est large. Certains auteurs (Nicolas Mathieu, Édouard Louis, Didier Eribon) mettent l'accent sur les effets sociaux directement tangibles de la société néo-capitaliste : il s'agit de la violence subie (symbolique, physique, homophobe, raciste), de l'exclusion des minorités et des pratiques quotidiennes des populations défavorisées sur le plan éducatif. D'autres auteurs soulignent l'aspect de la mémoire et son pouvoir esthétique de synthétiser des expériences momentanées dans un monde dystopique (Andreï Makine, Cécile Wajsbrot). Ils s'intéressent au reflet des différences culturelles et à la question de savoir comment les expériences traumatisantes vécues sous des dictatures autoritaires peuvent être racontées et ainsi sauvées de l'oubli. Un autre aspect fondamental qui caractérise de nombreux romans est la mise en forme d'une intrigue dynamique dans le cadre de projets autofictionnels de la subjectivité féminine (Delphine de Vigan, Leïla Slimani, Virginie Despentes).

Le colloque abordera la question de la perméabilité mutuelle de la société et de la subjectivité, de la corrélation entre le monde vivant et l'ego de l'écriture sur l'horizon des dynamiques politico-sociales et médiatiques. Il examinera les aspects fondamentaux de la "conscience malheureuse du présent" dans les œuvres narratives de divers auteurs contemporains. Ce faisant, l'esthétique et la rhétorique de la narration seront étudiées en particulier.

Télécharger la brochure: 

 

INSCRIPTION

Le colloque est ouvert à toute personne intéressée et sera organisé dans un format hybride.

Si vous venez sur place à l'Abbaye de Neumünster, l'entrée est gratuite. Dans le cadre des mesures en vigueur contre la pandémie, nous demandons néanmoins aux participants de s'inscrire en envoyant un mail à billeterie@neimensterlu. En outre, le colloque a lieu sous le régime Covid Check.

Si vous préférez assister en ligne, vous pouvez vous inscrire en suivant le lien https://uni-trier.zoom.us/meeting/register/tZIscOGhrjkpGtRWfw3fyA9yiG0LAanqlJ7Y. Une fois que vous êtes inscrit, vous obtiendrez une invitation pour participer au colloque en ligne.